Actualité

Agathe Phelippeau, désormais diplômée de l’Université de Lille, fait partie de notre personnel.

Articles :

Participation à l’émission allemande « W wie WISSEN » (traduction : « S comme SAVOIR »), diffusée en Allemagne sur la chaîne Das Erste en août 2021 :

Lien vers l’émission : https://www.daserste.de/information/wissen-kultur/w-wie-wissen/videos/wohnhoehle-video-100.html

Notre travail sur le terrain est toujours visible sur les diffusions saisons 1 et 3,  RMC découverte du “Zoo le défi de demain” sur le Bio Parc de Doué en Anjou.

Article publié sur le New York Times le 06/06/2019 : https://www.nytimes.com/2019/07/06/opinion/sunday/france-heat-wave-caves.html?action=click&module=MoreInSection&pgtype=Article

Actuellement en cours :

  • Travaux confortatifs et de sécurisation du coteau de la rue de la Grève, à VENDOME (41)

La rue de la Grève est classée au Plan de Prévention des Risques Naturels de la ville de Vendôme, notamment en zone rouge où l’urbanisation est interdite.

Il s’agit d’un secteur sensible, ayant connu d’importants épisodes d’effondrements par le passé. Le dernier évènement de ce type remonte à juillet 2017 : une masse rocheuse s’est décrochée du coteau, endommageant fortement plusieurs structures construites dans sa chute.

En 2018, la ville de Vendôme nous a confié une étude de stabilité, sur un front d’environ 125 ml. L’étude avait globalement mis en évidence le risque de mouvements de terrain existant sur la zone, et avait permis de requalilfier l’intensité des aléas et des menaces pesants sur les zones construites ou aménagées en stationnement.

Des travaux de sécurisation ont été  préconisés, comprenant des dispositifs de confortements ponctuels pour les instabilités les plus importantes, associés à des dispositifs de protection, agencés en pied de paroi.

Début 2022, nous assurerons l’assistance à Maîtrise d’Ouvrage des travaux confortatifs avec notamment la pause d’écrans dynamiques.

  • Travaux de stabilisation par comblement d’une cavité souterraine, propriété du 7, rue du Pas d’Aubigné, au COUDRAY-MACOUARD (49)

En avril 2004, une partie des cavités de cette propriété s’est effondrée. La fragilité de celles-ci menaçant l’habitation sus-jacente, les lieux (devenus communaux) sont restés inoccupés et interdits d’accès. En effet, trois niveaux de caves se superposent au droit de la propriété. La zone est dangereuse, avec un potentiel évolutif certain. Une poursuite des déstabilisations entraînerait un effondrement généralisé, au niveau du bâtiment d’habitation, mais aussi de la ruelle de Faux Fuyant.

La commune a décidé de transformer, à terme, ce secteur en parc aménagé.

En préalable aux travaux de démolition des structures de surface et aux aménagements projetés, le comblement des cavités instables sous-jacentes s’avère nécessaire. Le volume des espaces à combler est de l’ordre de 800 m3.

Les travaux débuteront d’ici à fin 2021, et nous en assurerons la Maîtrise d’œuvre.

Article du Courrier de l’Ouest :
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/le-coudray-macouard-49260/le-coudray-macouard-le-comblement-des-caves-de-la-maison-rudeault-en-vue-1ba1b274-e490-11eb-85b1-edcb1c96e355

  • Maîtrise d’œuvre des travaux de sécurisation pour le projet de Resort Œnotouristique du Domaine de Parnay, PARNAY (49)

Le Domaine de Parnay, situé rue Antoine Cristal à PARNAY, s’inscrit dans le périmètre du patrimoine culturel du Val de Loire, inscrit depuis Décembre 2000 au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Le site comprend notamment d’anciennes cavités souterraines sur un front de près de 130 m, le château de Parnay, et les vestiges de l’école de greffe d’Antoine Cristal.

Le projet public-privé de Resort Œnotouristique comprend un site hôtelier, un SPA, des restaurants, un parcours thématique sur la vigne et le vin, et une boutique/œnothèque. Ces aménagements occuperont les structures historiques, et les cavités souterraines, et les terrains de surface de la propriété.

Avant construction et aménagement des différents secteurs, par l’architecte, les metteurs en scène, et les paysagistes, le site doit être mis en sécurité. Depuis Novembre 2019, nous assurons la Maîtrise d’œuvre des travaux de sécurisation et de confortement.

Récemment nous avons achevé la phase consistant à renforcer les cavités souterraines en périphérie du futur hôtel. Nous préparons désormais à la phase de terrassement de l’hôtel ; 9000 m3 de roche seront excavés pour construire l’hôtel.

Planche photo PDF

  • Étude de faisabilité d’un projet de sentier de randonnée sur un ancien site minier, à MONTJEAN-SUR-LOIRE (49)

La commune de MAUGES-SUR-LOIRE envisage la création d’un sentier de randonnée, au cœur d’un écrin de nature, à MONTJEAN-SUR-LOIRE. Ce projet a pour objectif de mettre en avant les atouts et les aspects du site : sa géologie et son histoire, les paysages du Val de Loire, l’environnement faunistique et floristique, etc.

Cet espace, situé au cœur du Bassin Houiller de Basse Loire, a autrefois fait l’objet d’extraction de charbon et de « pierre carrée ». La zone est aujourd’hui concernée par de nombreux risques de mouvements de terrain : risques d’affaissement ou d’effondrement d’anciens puits de mine, ou de galeries peu profondes, risques de chutes de blocs en front de taille, etc.

La commune nous a missionné afin d’évaluer la faisabilité du projet, et proposer, si possible, un parcours sécurisé, avec présentation des adaptations nécessaires (modification du tracé, protection, confortement, etc.).  Dans le cadre de notre étude, nous avons notamment réalisés des investigations par drones : prises de vues HD pour conception d’orthophotoplans, utilisation de la technologie Lidar pour obtention d’une topographique de surface précise à travers le couvert végétal dense.

 
  • Étude de stabilité d’une ancienne champignonnière pour projet de réhabilitation, à SCORBE-CLAIRVAUX (86)

La commune de SCORBE-CLAIRVAUX projette de réhabiliter la champignonnière du Haut-Clairvaux, au profit de l’association Tope5, pour relancer la culture de champignons.

Notre mission consistait, d’une part, à réaliser un levé topographique précis des développements souterrains (un plan schématique préexistait), l’ensemble représentant une emprise sous-cavée d’un peu plus de 1.5 ha. Pour cela, nous avons réalisé des relevés, selon la méthode des levés spéléologiques.

Par la suite, nous avons effectué un diagnostic de stabilité des développements souterrains, pour évaluer la lithologie et les critères de stabilité, et fournir toutes préconisations, y compris celles de travaux confortatifs, éventuellement nécessaires, à une exploitation sécuritaire des lieux.


Entre Loire et Coteaux Géologue
 

Informations légales